ACTE DE FOI


"Mes pas sont restés fermes dans la voie droite. Je vous bénirai, Seigneur..."

J'ai toujours eu une foi profonde enfant, adolescent, homme. J'ai prié. J'ai remis entre les mains de Dieu, ma destinée, sans réticences. Je Lui ai de-mandé de me conduire. En retour je L'ai aimé passionnément la magnificence de Dieu c'est l'Amour. Sa main protectrice m'a conduit partout, a déblayé ma route, a supprimé les obstacles, dispersé les nuages, enrichi ma vie. Il m'a tout donné. Plus que mes désirs, à moi indigne, Il m'a com-blé. Il a exaucé la plus belle de mes espérances d'enfant, la route de Saint-Cyr. Il m'a conservé la vie au milieu de la mort pendant quatre années sanglantes. Il m'a accordé l'épouse que j'avais désirée. Il m'a ouvert la porte qui permet l'accès aux postes les plus enviés dans la carrière des Armes. Il m'a enrichi par une descendance nombreuse et belle. Il m'a exalté dans mes commandements, dans mes longs périples, dans mes entre-prises, dans mes réalisations humaines.
Il m'a grandi dans mon métier de chef, au contact étroit des hommes que j'ai aimés, comme Il nous a aimés : chasseurs du 102, E.O.R. de Saint-Maixent, élèves de Saint-Cyr, camarades d'Alger et de Tunis, tirailleurs marocains, combattants d'Amérique, élèves d'Achern, et plus tard mes jeunes "Rocheux". Il m'a éprouvé aussi au milieu de ma vie la maladie m'a frappé, mais Il l'a écartée. L'application stricte des Lois de la discipline militaire m'a valu, en des jours cruels, la disgrâce des Hommes, me privant du couronnement final de ma carrière. J'ai subi cette épreuve, bien minime puisque terrestre, en acceptant Sa volonté. Il m'a repris un fils, une petite fille, pour les placer à Ses côtés... Toujours et partout j'ai senti sa Main tutélaire. Bien pauvre, bien timide, bien mesquine ma personne. Bien médiocres mes élans, bien ternes parfois mes remerciements... mais sincères et profonds malgré leur faiblesse entachée d'humanité, car j'ai aimé la vie en essayant de la bien remplir.
Dieu, penché vers celle qui pêcha elle aussi, mais aussi vous aima : Marie-Madeleine. Dieu de bonté, de miséricorde et d'amour !

Je crois en vous.

EXORDE

"Les grands événements de notre vie sont souvent préparés par des faits si petits que nous y prêtons à peine attention. Nos actions, nos discours nous enveloppent d'un réseau toujours plus serré. Un seul chemin demeure ou-vert. Le moment arrive où nous devons donner notre vie pour nos formules.
Presque tous les héros en sont là et l'héroïsme consiste à ne pas permettre au corps de renier les imprudences de l'Esprit".

André MAUROIS

RETOUR